Exif_JPEG_PICTURE

avril 30, 2012

Exif_JPEG_PICTURE

COMPTE RENDU DE MANDAT DE NOS ELUS REGIONAUX

décembre 14, 2008

COMPTE RENDU DE MANDAT DE NOS ELUS REGIONAUX

Bonsoir à Toutes et Tous,

Je vous confirme

que la réunion du mardi 16 décembre

à 20H30

se tiendra à l’ AGORA

à Granville

( quartier St Nicolas)

et non au Hérel … comme cela a pu etre dit !

La région invite les Manchois à débattre …

novembre 8, 2008
Daniel Bosquet, Michèle Lemaux, Jean-Karl Deschamps, Frédérique Heurguier, Nicole Paul seront aux côtés du président de région Laurent Beauvais lors des rencontres publiques avec les habitants de la Manche.
Daniel Bosquet, Michèle Lemaux, Jean-Karl Deschamps, Frédérique Heurguier, Nicole Paul seront aux côtés du président de région Laurent Beauvais lors des rencontres publiques avec les habitants de la Manche.

Les élus de la majorité régionale, Laurent Beauvais, le président en tête, reprennent leur bâton de pèlerin pour venir discuter avec les citoyens.

« Nous respectons notre engagement de campagne électorale », assure Jean-Karl Deschamps, vice-président de la région. « Nous allons à la rencontre des électeurs bas-normands chaque année pour débattre avec eux, en réunion publique et rendre compte de notre mandat et des actions menées. »L’occasion d’affirmer que la Région ne peut s’exonérer, « surtout en ce moment », pour mener sa politique, « des difficultés nationales, de leur impact économique et social et de la désertion totale du gouvernement des territoires », affirme Jean-Karl Deschamps.

Transfert de compétences

Selon les élus de la majorité régionale, « le retrait » du pouvoir politique central de ses responsabilités « a des conséquences financières lourdes » pour la Région. « Jamais nous n’avons connu un tel transfert de compétences sans aussi peu de contreparties ». Les réunions publiques permettent donc de replacer aussi « notre action dans le cadre de ce contexte national tout en définissant nos priorités en parallèle », complète l’élu Vert Daniel Bosquet.

Parmi les dossiers évoqués lors de ces rencontres ? Entre autres, le choix soutenu de la Région de mettre le paquet sur le développement du rail, d’en finir avec les aides sur les derniers chantiers routiers, « pas de notre compétence mais que nous avons soutenus pour combler un retard et les défaillances de l’Etat », la pêche, l’agriculture, l’aménagement du territoire, le développement durable, la formation… « Nous invitons les Bas-Normands à faire l’inventaire de ce que la région a réalisé depuis 4 ans », explique Jean-Karl Deschamps. « Ces rencontres, c’est une démarche de proximité qui marche dans les deux sens : nous expliquons ce que nous mettons en oeuvre, la population nous fait remonter ce qui va et ne va pas ».

Pratique.

Réunions publiques dès 20 h 30 :

mercredi 12 novembre à Coutances (salle Barbey d’Aurevilly) ; le 17 à Saint-Lô, (centre culturel), le 27 à Cherbourg (salle du conseil de la mairie) ;

le 16 décembre à Granville (salle du Hérel).

site « Ouest-France »

Revue de presse du jour … pour l’abandon de EDVIGE !

octobre 18, 2008

Manifestation pour l’abandon du fichier Edvige

Les manifestants contre le fichier Edvige, jeudi soir, devant la mairie.
Les manifestants contre le fichier Edvige, jeudi soir, devant la mairie.
(photo OF)

Le groupe de l’opposition de gauche invite la population Granvillaise à soutenir la journée d’action du 23 septembre contre la privatisation de la poste.

septembre 23, 2008

Le groupe de l’opposition de gauche invite la population Granvillaise à soutenir la journée d’action du 23 septembre contre la privatisation de la poste. Le Gouvernement ment : ce n’est pas l’Europe qui oblige à la privatisation de la poste.  C’est la volonté acharnée de ce Gouvernement de privatisation de l’ensemble des services publics. Il nous assure que l’Etat restera majoritaire au capital, c’est ce qu’il avait dit pour France Télécom ou Gaz de France : on a vu que c’était un mensonge. Privatiser la poste va aboutir à renoncer aux activités de proximité, à accélerer l’abandon des services de proximité, à renforcer les inégalités entre les territoires. A Granville, nous voyons peu à peu les services publics disparaître, et le service public de la poste n’a cessé de se dégrader, c’est un objectif affiché pour faire passer l’objectif de privatisation. Ne nous laissons pas faire.

André JUIN

Communiqué des élus de l’opposition de gauche : Banque de France : cessons le massacre du Centre Ville

août 5, 2008

Encore un projet immobilier sur le Cours Jonville, cette fois-ci à la place de la Banque de France : cependant au dernier conseil municipal, ce n’est pas ce qui intéressait la municipalité, la seule chose importante pour eux, c’était de positionner les nouvelles toilettes publiques dans notre cœur de ville.

Prémonitoire était sans doute l’idée de faire co-exister les deux projets ….

Le nouveau maire avec une équipe issue de la précédente municipalité, chaussant comme c’était prévisible les pantoufles du précédent, continue de subir un urbanisme mal maîtrisé. Sous la pression des promoteurs, il continue de subir la pression des promoteurs, et de défendre des projets indéfendables qui ne feront qu’enlaidir notre Centre Ville, en méprisant l’avis de ceux qui ont le courage de protester, les associations, les riverains, les élus de l’opposition de gauche, et paraît- il le nouvel architecte des bâtiments de France…

Nous avons des propositions pour sortir de cette médiocrité : faisons cesser le massacre, lançons enfin une véritable étude d’urbanisme permettant de définir, sur la base d’un principe général d’aménagement, ce que devrait être le futur de ce lieu majeur du Centre ville qu’est le Cours Jonville,

Un véritable travail à engager sans tarder et qui permettrait de sortir de ce PLU sans ambition qui sert de référence urbaine à une équipe sans imagination. Cela permettrait enfin de passer de la passivité à une maîtrise de l’aménagement du Centre Ville.

A condition bien sûr, que cette étude soir ouverte à des équipes pluridisciplinaires de bon niveau et que la concertation se déroule dans la transparence…on parie ?

Communiqué du Groupe de l’opposition « Granville à gauche » concernant la grève des pêcheurs

juin 1, 2008

Nous voulons apporter notre solidarité en tant qu’élus de notre groupe aux marins pêcheurs en grève, qui sont dans une situation très inquiétante.

La crise structurelle que traverse la pêche est trop grave pour se contenter des promesses inconsidérées comme celles qui ont été faites dans la campagne électorale, puis au Guilvinec à  l’automne dernier par le Président de la République.

La crise est grave :

Il y a le prix du gazole bien sûr, dû à une spéculation éhontée qu’il faut dénoncer ; une mauvaise gestion européenne des quotas de pêche, un endettement de la profession dû au prix des bateaux de pêche d’occasion, par ailleurs trop consommateurs d’énergie. Et aussi le fait que les pêcheurs n’ont pas la possibilité de répercuter l’augmentation du prix du gazole sur les acheteurs car les pêcheurs ne fixent pas les prix ils les subissent.

Plutôt que des promesses, il serait plus utile de travailler notamment sur :

    • une refonte de la politique des quotas au niveau européen mais fondé sur un dialogue constant avec les pêcheurs et les scientifiques
    • des aides incitatives et contractualisées dans le cadre d’une gestion équilibrée de la ressource et protectrice de l’espace maritime
    • une régulation du marché avec un prix plancher tenant compte du prix de revient
    • l’incitation et le soutien à un changement de conception des navires plus économes en énergie.


Malheureusement les réponses apportées à ce jour par le gouvernement ne permettront pas de résoudre les problèmes de fond de la profession, à laquelle nous apportons notre soutien.

Ciné-club de Granville. Un débat sur mai 1968

mai 17, 2008

Ciné-club de Granville. Un débat sur mai 1968

LUNDI 19 MAI 20H30 A L’AGORA

A PARTIR DE SEQUENCES DU FILM CULTE

D’ HERVE LE ROUX « LA REPRISE »
PLUSIEURS ECHANGES AURONT LIEU AVEC LE PUBLIC SUR MAI 68 ET LES LUTTES OUVRIERES.

Juin 68 les usines Wonder à St Ouen. C’est l’heure de la reprise du travail. Dans la foule deux apprentis cinéastes de l’IDHEC et une jeune femme qui pleure, qui crie sa révolte. Elle assure qu’elle ne reprendra pas le travail, qu’elle ne suivra pas les mots d’ordre, qu’elle ne remettra plus les pieds dans cette taule dégueulasse.

Trente ans plus tard, où est cette femme? Où est passée la classe ouvrière qu’on dit disparue.

C’est l’heure de Reprise le film-enquête d’Hervé Le Roux.

Reprise c’est çà. Un aller-retour passé-présent. Ouvriers-retraités. Visages d’avant, regards d’aujourd’hui. Ceux de chez Wonder se rappellent. Les petits chefs, les ouvrières, les contremaîtres…Dans le capitalisme paternaliste finissant. Puis dans celui, néolibéral à la Tapie, naissant.

LA REPRISE, un document historique majeur, sur l’évolution du monde ouvrier.

A ne surtout pas manquer.

extrait de presse : André JUIN Président du SMAAG

mai 16, 2008

André Juin (à gauche), nouveau président du SMAAG, et Yves Arondel, deuxième vice-président.
André Juin à la tête du syndicat mixte d’assainissement de l’agglomération granvillaise
André Juin, conseiller municipal granvillais à la tête de l’opposition de gauche, a été élu hier soir président du syndicat mixte d’assainissement de l’agglomération granvillaise (SMAAG) face à Gérard Leroy, conseiller municipal de l’équipe Caruhel.
André Juin succède à Roger Nicault, ancien adjoint de la municipalité Verdier.
Jean-Pierre David, conseiller municipal à Jullouville, a été élu premier vice-président.

Communiqué d’André JUIN , chef de file de l’opposition de gauche

avril 12, 2008

Ainsi la nouvelle municipalité n’a pas souhaité que l’opposition puisse siéger au conseil d’administration de l’hôpital.

Dignes héritiers de l’équipe de Marc Verdier, ils montrent bien qu’ils veulent continuer à être les complices d’une politique gouvernementale qui démantèle l’hôpital public :

comme cela, ils le feront, comme le Maire l’a dit publiquement au dernier conseil municipal, sans témoins, et sans que ça se sache à l’extérieur.

Mais de quoi ont ils peur en nous empêchant d’être membre du conseil d’administration de l’hôpital ?

C’est inquiétant …